VIVRE ENSEMBLE

A. EDUCATION / VIE SCOLAIRE :

 1. Crèche et halte-garderie (Sucre D’Orge), de 3 mois à 6 ans de 7h30 à 18h30

Actuellement, il y a 50 places d’accueil régulier (crèche) et 10 places d’accueil occasionnel (halte-garderie). Ce n’est pas assez pour la population actuelle de jeunes enfants à Douvaine, et surtout pour le futur, car selon les statistiques, on peut s’attendre à un accroissement de la population jusqu’à 7500 habitants à Douvaine à l’horizon 2030.

Il semble donc nécessaire d’envisager la création d’une nouvelle crèche ou une extension de celle-ci (Refus de 15-20 familles par an). Concernant les locaux actuels, il manque des bureaux administratifs et la salle de pause est très exiguë.

Question : Faut-il modifier les horaires de la crèche et de la halte-garderie ? Faut-il étendre les horaires jusqu’à 19h ?

 2. RAM (Relais Assistants Maternels) :

– Les jeudis de 8h45 à 11h30 à la maison de l’enfance : temps accueil collectif autour de différentes activités pour les enfants et pour les assistants

– Les mercredis de 13h30 à 17h30 à la mairie : accueil des parents afin de leur apporter une aide dans la recherche d’un assistant ou assistante maternel, ainsi que des informations administratives pour leur rôle d’employeur

Question : Faut-il modifier ces horaires ? faut-il proposer un service de rendez-vous ?

3. Ecoles maternelles et primaires :

Nous proposons une intervention gratuite de personnes compétentes en milieu scolaire adaptée selon les classes avec l’accord du corps enseignant concernant les thèmes suivants :

– Respect de la nature et éveil à l’écologie. A développer : Contrat « rivière » avec l’Agglo (jardin potager)
– Mise en place d’ une journée de sensibilisation à l’école primaire et/ou collège sur le recyclage des déchets et compostage (intervenir auprès de l’Aglo)
– Information concernant le harcèlement et comment le combattre
– Information sur les violences sexuelles en milieu scolaire (à partir du CM2)
– Renforcement de la sécurité des élèves aux passages protégés des écoles (mobilisation des parents)

Actuellement il y a 400 élèves répartis en 16 classes sur 2 établissements, ce qui représente en moyenne 25 élèves par classe et parfois 27 à 28 élèves, dont 2 classes ULIS (reconnaissance handicap et déficience scolaire), à cela s’ajoute l’accueil des enfants des gens du voyage. Des auxiliaires de vie scolaire supplémentaires seraient nécessaires pour soulager les maîtresses et les maîtres.

Pour le bien des enfants, Il faudrait des classes supplémentaires selon les projections démographiques et la position du ministère de l’éducation national, ou un nouveau groupe scolaire.

4. Restaurant scolaire : Environ 320 enfants. Les tarifs font l’objet d’une délibération du Conseil Municipal. Pour les familles à faible revenu, les tarifs sont ajustés en fonction du quotient familial (caisse d’allocations familiales).
La restauration des enfants est assurée sur plusieurs services.

– Ecole du Maisse : 140 à 150 enfants.
– Ecole de Voinier : 75 à 90 enfants.
– Ecole maternelle : 90 à 110 enfants

Il faudrait revoir les appels d’offre des prestataires de service pour les repas des cantines scolaires, pour qu’ils utilisent autant que possible les produits locaux de nos agriculteurs.

5. Périscolaire :

Garderie municipale : de 16h à 16h30, au tarif de 1 euro, l’inscription se fait avant le 20 de chaque mois. Cette garderie est gérée par 6 employées municipales sur le site de l’école primaire.

Question : faut-il modifier ces horaires? et adapter les tarifs ?

AFR (Association Familiale Rurale) : de 7h à 8h30 et de 16h à 19h, enfants scolarisés des écoles élémentaires et primaires, encadrement des enfants par des animateurs sociaux culturels. Les tarifs sont appliqués selon les barèmes de la CAF (caisse d’allocations familiales).

Actuellement, il y a environ 110 enfants, à savoir que la capacité d’accueil maximale est atteinte. Il faudrait envisager une extension des locaux.

6. Collège du Bas Chablais : Proposition pour les élèves :

 Séances d’information sur la toxicologie
 Sensibilisation aux premiers secours par les pompiers et protection civile

B. ACTION SOCIALE

À la vue de la jeunesse de la population dans la ville, avec presque 65 % de moins de 44 ans et 40 % de moins de 29 ans, il est temps de moderniser et de dynamiser Douvaine et son action sociale. Document INSEE 2016 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-74105#consulter-sommaire

En plus des structures sociales déjà existantes à Douvaine, Douvaine @venir souhaite mettre l’accent sur la solidarité, sur les relations intergénérationnelles et interculturelles, ainsi que sur la réduction des inégalités sociales, en créant avec vous, habitants et acteurs principaux :

1. Création de logements pour jeunes actifs à revenus modestes

– Petites superficies

– Loyer accessible en fonction du salaire

– Durée d’occupation limitée dans le temps

– Caution de loyer sans dépôt personnel, mais à l’aide d’un organisme de cautionnement

– Équité et transparence dans l’attribution de ces logements, et plus largement de tous les logements sociaux disponibles à Douvaine

– Intégration de ses logements dans une résidence Senior pour permettre des échanges intergénérationnels (échange de service)

2. Maison d’initiative citoyenne : espace pour l’ensemble de la population douvainoise

– Mise à disposition d’ordinateurs

– Aide aux démarches administratives (Impôt, URSSAF, CAF)

– Vacation pour soutenir la recherche d’emploi (mise en forme de CV et accompagnement entretien d’embauche)

– Accompagnement de projet de type professionnel (création d’entreprise) ou de type associatif (conférence, table ronde, événementiel)

– Créer du lien en accueillant les associations locales (sportive, culturelle, musicale, manuelle et artistique) pour leur permettre de se rencontrer

– Accueil pour les personnes venant de l’étranger dans le but de les soutenir dans leurs démarches

3. Incitation à l’installation de personnel médico-social

– Mise en place et attribution d’une bourse d’étude aux futurs professionnels médicaux et paramédicaux en échange d’une installation sur notre commune en sortie d’étude pour 5 ans

– Aide à l’accessibilité d’un logement lors de leur installation

C. PERSONNES AGEES :

 La population française vieillit. La part des personnes âgées de 65 ans ou plus est passée de 13,9 % en 1990 à 18,8 % en 2016 en France (https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr).
En 2016, à Douvaine, la population de plus de 60 ans est de 989 personnes pour 5922 habitants (https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-74105#consulter-sommaire).

 Le vieillissement de la population représente l’un des défis majeurs pour notre société dans les années à venir. Les enjeux principaux seront le problème de l’isolement ainsi que l’accessibilité aux services. L’habitat des personnes âgées joue aussi un rôle particulièrement essentiel pour mieux vieillir.

 L’architecture évolutive, celle de la conception sensible et intelligente, intégrant des outils de bon sens architectural (orientation, éclairage, ventilation, etc.…), comme des outils complémentaires technologiques, encourageant et prolongeant l’autonomie et ce dans le domaine médico-social. La qualité de vie est un élément essentiel du mieux vieillir. L’enjeu est aussi de montrer et comprendre en quoi la relation intergénérationnelle dans l’habitat des personnes âgées permet de répondre effectivement aux besoins de bien vieillir.

Les deux objectifs pour Douvaine @venir sont :

– La création d’une résidence services seniors et l’amélioration des rencontres intergénérationnelles pour faciliter le lien social

– L’amélioration de la qualité de vie de la personne âgée douvainoise et du proche aidant

 1. Création d’une résidence services seniors et amélioration des rencontres intergénérationnelles pour faciliter le lien social :

– Appartements adaptés pour personnes autonomes ou semi-autonomes en âge de la retraite

– Restaurant intégré à la résidence

– Activités au sein de la résidence comme des sorties récréatives ou culturelles encadrées par un personnel d’animation :

• Sortie cinéma à Douvaine
• Gym douce à la nouvelle piscine
• Rencontres et proposition d’un programme d’activités avec les différentes associations douvainoises
• Salon de beauté (coiffeuse, esthéticienne, pédicure …)
• Parc arboré avec des bancs, des tables de pique-nique, et des installations sur le travail de la mobilité des aînés ainsi qu’une véranda pour la période hivernale

– Soutien administratif et organisationnel du résident :

• Aide administrative (impôts, prises de rendez-vous …)
• Aide aux déplacements pour des rendez-vous, pour des courses ou pour des personnes sans voiture
• Accessibilité aux taxis le week-end
• Création d’un lien avec TADispo la semaine (voir avec l’agglo pour élargir les horaires sur le week-end)

– Favoriser les rencontres intergénérationnelles :

• intégration de logement à loyer accessible pour les jeunes entrant dans la vie active avec des petits revenus, moyennant quelques heures consacrées à nos aînés (discussions, moments de partage à la cafétéria, lectures, jeux, etc. …)
• et/ou l’intégration d’une crèche au sein de la résidence
• et/ou une résidence hôtelière

– Faciliter et simplifier l’accès aux soins du résident :

• Créer un partenariat avec les médecins traitants des résidents ainsi que la maison de santé de Douvaine
• Amener un partenariat avec les infirmières à domicile de Douvaine
• Créer un partenariat avec tous les autres professionnels paramédicaux de Douvaine (kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricienne …)

2. Amélioration de la qualité de vie de la personne âgée douvainoise et du proche aidant :

– Améliorer les échanges entre le CCAS et les différentes associations pour personnes âgées (exemple : le club de l’amitié, les paniers relais …)

– Proposer un service de garde de personnes âgées à domicile

– Proposer des opérations de prévention pour la personne âgée dans les différentes associations et à domicile (exemple : conférence sur la prévention des chutes, opération canicule …)

– Proposer des visites à domicile aux personnes âgées seules et sans famille

PREVENTION et SECURITE

Prévention et Sécurité 

Le premier devoir d’une commune, est de PROTEGER SES HABITANTS.
La prévention de la délinquance et la sécurité sont ainsi au cœur des préoccupations de notre équipe.
Parce que « Vivre Serein » est un droit pour chacun.
On ne peut apprécier un beau cadre de vie que si l’on s’y sent en Sécurité.
Aussi de multiples actions seront menées pour atteindre notre objectif.

1.LA SECURITE DANS NOTRE COMMUNE

1.1-Le Service de la Police Municipale.
1.2-La Vidéoprotection.
1.3-Le Dispositif Voisins Vigilants.
1.4-Le Conciliateur de Justice.
1.5-Et pourquoi pas un Médiateur de Rue ?

2.SE DEPLACER DANS NOTRE COMMUNE

2.1-L’Avenir du Centre-Ville.
2.2-Les Axes de Circulation.
2.3-Les Trottoirs.
2.4-Les Passages Piétons.
2.5-L’Eclairage Public.

 

1.LA SECURITE DANS NOTRE COMMUNE

1.1-Le service de la Police Municipale.

Il sera le garant du Respect de la Loi et du « Bon Vivre Ensemble à Douvaine ».
Les agents veilleront à l’Ordre Public, assureront la Sécurité de proximité en complément de la Gendarmerie Nationale, avec l’avantage d’avoir une brigade sur notre commune, tout en ayant pour PRIORITE la PREVENTION et la répression si nécessaire.
Un renforcement des effectifs s’avère important au vu de la population grandissante.
Des discussions ont été abordées avec les communes voisines afin de les mutualiser.
ET SURTOUT avoir du CONTACT avec le citoyen et du DIALOGUE avec les commerçants pour avoir des remontées d’informations diverses qui serviront à améliorer le quotidien de tous.
La remise en place de radars pédagogiques, au nombre de 3 appareils, sera revue sur des zones sensibles avec des fréquences de changements et un suivi pour assurer un contrôle continu et a l’issue, la prise d’actions suivant les résultats des analyses.
Et aussi INTENSIFIER les contrôles du respect de la signalisation déjà en place.

1.2-La Vidéoprotection.

Ce n`est pas de la vidéosurveillance.
Qui y a-t-il de plus agréable que de se sentir serein et en Sécurité dans son lieu de vie ?
Pour NOTRE SECURITE et NOTRE TRANQUILLITE D’ESPRIT, Douvaine doit se doter d’un Dispositif de Vidéoprotection.
Nous interviendrons avec insistance auprès de Thonon Agglomération pour accélérer le sujet et y aboutir.
Au-delà de rassurer les Douvainois, la Vidéoprotection est aujourd’hui un outil nécessaire qui permet d’avoir des éléments de preuve en cas d’infractions, d`incivilités et de les résoudre.
Les villes qui ont franchi le pas ont eu des résultats très positifs.
Dans le respect de la vie privée de nos concitoyens, ces vidéos seront supprimées tous les 15 jours et seules les personnes habilitées, autorisées et assermentées par La Mairie et La Préfecture pourront les consulter.

1.3-Le Dispositif Voisins Vigilants.

La Mairie adhèrera au réseau de voisinage qui permet de lutter contre les cambriolages en recréant du lien social avec ses voisins.
Ce dispositif est gratuit et ouvert à tous.
Il ramènera CONFIANCE et SECURITE au sein de notre commune.
Cette dynamique renforcera la proximité avec les habitants.
Les commerçants aussi peuvent être Voisins Vigilants.
Ils pourront être reliés, via un système d’alerte, directement à la Police Municipale.

1.4-Le Conciliateur de Justice.

C’est un juriste bénévole, nommé par le Premier Président de la Cour d’Appel, qui prête serment, intervient en toute objectivité et impartialité sur la commune.
Si vous êtes en désaccord avec une personne et si un procès vous paraît disproportionné avec l’importance d’un problème, vous pouvez vous adresser à un Conciliateur de Justice.
Le recours à ses services est ENTIEREMENT GRATUIT et peut éviter d’engager un procès.

1.5-Et pourquoi pas un Médiateur de Rue ?

Son rôle n’est pas celui d’un Policier.
Il a pour vocation de résoudre les difficultés relationnelles, intra-familiales ou de voisinages de manière préventive.
Il assurera une présence rassurante sur l’Espace Public et donc favorisera et améliorera le « Vivre Ensemble » tout en préservant les conflits.
Il apportera aussi son soutien à travers un accompagnement individuel, par de l’écoute et du conseil ainsi que l’aide à l’insertion sociale de jeunes et d’adultes en situation difficile.
Il les rapprochera aussi du CCAS qui pourra prendre le relais et le suivi.

 

 

2.SE DEPLACER DANS NOTRE COMMUNE

2.1-L’Avenir du Centre-Ville.

Comme d’autres communes du Bas-Chablais, Douvaine se plaint de nuisances du trafic sur nos routes et hameaux et REVE d’une route de contournement ou d’une traversée souterraine sur les axes Thonon, Genève, Annemasse.
Nous soutiendrons fermement le projet 2×2 voies pour l`axe Machilly-Thonon.
La créativité des pendulaires étant sans limite et encouragée par de nouvelles applications, nous changerons les règles de circulations et les aménagements.
Nous étudierons et mesurerons des essais de circulation afin de limiter le transit dans nos rues et hameaux aux heures de pointes.
Ces essais pourront être stoppés à tout moment si un dysfonctionnement apparaît et seront pérennisés s’ils s’avèrent concluant.
Rendre la Place de l’Hôtel de Ville exclusivement aux piétons en l’aménageant de manière attractive pour les commerçants environnants, ce qui permettrait de résoudre les stationnements anarchiques.
Nous soutiendrons la création de parkings P+R.

2.2-Les Axes de Circulation.

Remplacer TOUTES les zones pavées Avenue du Stade et Place de la Contamine qui deviennent dangereux pour les piétons et 2 roues motorisés ou non.
Continuer à enfouir tous les réseaux aériens.
Faire une étude de faisabilité de réduction des axes de routes départementales pour créer des pistes cyclables.
Mettre en place un plan pluriannuel de réfections des routes.

2.3-Les Trottoirs.

Il reste encore beaucoup à faire le long de certains axes routiers (Avenue du Bas-Chablais,Allée de Troches,Avenue de Genève,etc…)
Nous allons remédier à cela pour sécuriser les Douvainois et les mettre aux normes PMR (Personne à Mobilité Réduite)
Un tour complet et détaillé sera effectué pour lister les manquements.

2.4-Les Passages Piétons.

Sur tous les axes principaux, aux abords des écoles et infrastructures ouvertes au public, augmenter la signalisation par un éclairage plus visible et pour les plus vulnérables, installer des feux piétons équipés de triangles avec avertisseurs lumineux A13B. Matérialiser au sol pour anticipation des véhicules (Exemple : trompe l’œil) très déstabilisant pour le conducteur.

2.5-L’Eclairage Public.

Faire une demande de diagnostic a l’entreprise qui gère la commune de Douvaine sur la fiabilité, la puissance, le cout actuel. Prévoir le remplacement de certaines installations vieillissantes et énergivores pour faire des économies. Peut-être le choix du solaire, énergie propre, renouvelable et gratuite, tout cela étant non négligeable.

DEVELOPPEMENT

PROGRAMME DU DEVELOPPEMENT DOUVAINOIS

Comme il a été dit dans les généralités de DOUVAINE@VENIR, il faut envisager et accompagner les effets de l’évolution démographique à moyen et long terme avec son impact sur la vie locale.
Le développement nécessaire porte, à notre avis sur 4 axes :

1) l’accompagnement de l’urbanisation (traité par ailleurs), mais qui doit prendre en compte les réserves foncières déjà réalisées par la commune et des bâtiments existants à valoriser.

2) le développement de l’économie locale et des branches artisanales, tourisme et santé.

3) la partie sociale de l’offre aux jeunes, mais également des aînés (écoles, sports, culture, accès à la vie active et traitement du bien être des séniors).

4) la communication nécessaire à l’explication de la politique municipale et son information aux administrés.

1) ACCOMPAGNEMENT DE L’URBANISATION :

Il convient de recenser les parcelles composant les réserves foncières de la commune. il faut définir les orientations d’aménagements afin de valoriser ces biens.
– quartiers sociaux avec mixité (loi SRU et PLH). Extension ou création de groupe scolaire).
– réflexion sur la capacité à utiliser les surfaces disponibles du château de Chilly (non utilisées jusqu’à présent)) avec l’aménagement de salle de réception ou de réunion en étages. Accompagner le développement de l’exploitation de son restaurant.
– projet d’acquisition de la « cave Métral » à proximité du château et réflexion sur sa destination (écomusée ou autre).
– définir des emplacements fonciers réservés afin de prévoir au PLUI l’implantation d’équipements publics (piscine intercommunale, parking relais, résidence seniors) et le développement de la capacité hôtelière de la commune, actuellement très faible.

2) DEVOPPEMENT DE L’ECONOMIE:

L’économie locale a besoin d’être boostée, cela passe par :
– l’extension de la ZI des Niollets afin d’attirer des entreprises à vocation artisanale, créatrices d’emplois durables. Relancer son projet avec l’agglomération en charge du dossier.
– pourquoi ne pas également prévoir l’agrandissement de la zone des Essarts sur le plan mi commercial, mi artisanal. Des demandes arrivent régulièrement en mairie.
– pallier la faiblesse hôtelière par la création d’un complexe de résidence à la fois hôtelière, de logements seniors et étudiants.
– intervenir auprès de l’agglomération tant qu’il est temps pour changer l’implantation de la maison de santé afin de la décaler sur le terrain d’ancienne propriété Laidevant, plus proche du centre bourg.

3) PARTIE SOCIETALE DE L’OFFRE AUS JEUNES ET AUX AINÉS :

– localiser la création de la bibliothèque municipale au lieu et place du projet de maison de santé.
Cela est plus cohérent du point de vue culturel. Cette construction à vocation de médiathèque et de ludothèque pourrait également disposer de studios accueillant des jeunes entrant dans la vie active, location avec baux précaires.
– les bâtiments actuels utilisés par les équipes de football et de tennis deviennent désuets et ne sont plus adaptés à la pratique de ces activités sportives. Ils mériteraient d’être rénovés et remplacés par un complexe sportif pouvant accueillir d’autres associations. Cela est d’autant plus vrai qu’actuellement le projet de tennis couverts est engagé et inscrit au budget communal.

4) COMMUNICATION ET INFORMATION AUX ADMINISTRES:

L’information des habitants douvainois est très faible et insuffisante.
– le site internet de la commune mériterait d’être mieux structuré, Il faut désigner un agent communal en charge d’enrichir le site par le compte rendu des conseils municipaux et des réunions de la municipalité.
– mieux programmer la parution du bulletin municipal.
– développer les relations avec les médias locaux (DL et Messager) et les alimenter en articles d’information locale.
– réactiver le contact avec les commerçants douvainois et les accompagner dans leurs actions et opérations commerciales.

LES ASSOCIATIONS

Les associations douvainoises répertoriées à Douvaine Animations sont au nombre de 107 tant au niveau amicale, scolaire, caritative, culturelle, sportive ou diverses. Elles sont également répertoriées en Mairie.

Elles doivent procéder à l’élection d’un bureau, c’est-à-dire, président(e), secrétaire et trésorier(e) car elle sont régies par la loi de 1901, présenter une attestation d’assurance qui couvre son activité et ses adhérents, et se déclarer au Registre National Des Associations (R.N.A) à l’aide du formulaire CERFA N°13973°03 et aussi auprès de la Mairie.

La Mairie, à la demande des associations, accorde une subvention en fonction de leurs budgets et de leurs activités, met à disposition des locaux et du matériel s’il y a lieu, et propose un planning des manifestations.

Bien qu’elles soient autonomes, elles ont des devoirs comme celui de convoquer une Assemblée Générale chaque année, présenter un bilan qui sera contrôlé par un commissaire au compte si nécessaire et enregistrer tout changement au R.N.A et à la Mairie.

Pour le renouvellement de la subvention, l’association doit fournir à la Mairie, le bilan de l’année passée, son bilan prévisionnel et sa situation financière.

Afin d’avoir un contrôle et une meilleure gestion des associations, un poste de coordinateur devrait être créé soit à la Mairie, soit à la Maison Des Services, soit à Douvaine Animations pour :

  • Désigner un élu pour assister aux Assemblées Générales et suivre les associations.
  • Répertorier toutes les associations car certaines ne sont pas déclarées
  • Créer une base de données précise et sécurisée afin de mettre à jour tous les changements à l’intérieur de celles-ci, et en avoir une liste complète et précise.
  • Faire un calendrier des manifestations en indiquant les réservations de salles.
  •  Avoir un justificatif de leurs besoins.
  • Créer un inventaire du matériel et contrôle de celui-ci en cas de prêt.
  • Avoir accès au fichier R.N.A
  • Passer obligatoirement par le CERFA pour la demande de subvention.
  • Mutualiser les gros achats de matériel.
  • Valoriser le prêt de locaux et le travail des bénévoles.

Nouvelle Vision

Notre réflexion sur le programme proposé aux Douvainois porte sur une nouvelle ou une réorganisation du fonctionnement des services de la Mairie.

Notre attention s’est portée sur plusieurs points :

  • la direction des services.
  • l’accueil des administrés.
  • la responsabilisation des adjoints et chefs des services.
  • les investissements.
  • les conventions actuelles à revoir.
  • le rapprochement avec les autres communes du secteur.
  • la révision du PLUI.
  • l’audit des finances.
  • le recensement des frontaliers suisses.

Nous mettrons en place un management en mode PME :

– L’effectif de la commune en personnel équivalent à temps plein est semblable à celui d’une moyenne entreprise.
Il est donc nécessaire de désigner un Adjoint en charge de l’Administration Générale des Services Municipaux en liaison avec le Maire, le Directeur Général des Services, le Directeur des Services Techniques et le Responsable des Ressources Humaines.
Il aura pour mission d’élaborer un plan de formation du personnel et des nouveaux Elus.
Sa mission sera d’intervenir dans la gestion de l’effectif et de veiller à ce que les changements de grades dus, notamment à l’ancienneté des agents, se réalisent avec une mobilité fonctionnelle et/ou géographique. Ceci afin d’assurer une polyvalence indispensable dans chaque poste fonctionnant en binôme.

– L’accueil des administrés devra être adapté avec au moins une ouverture élargie de la mairie pouvant aller jusqu’à 20 heures au moins 2 jours par semaine.
Par ailleurs, le guichet de réception sera doté de terminal de paiement électronique afin d’enregistrer le règlement des recettes de crèche et de restaurant scolaire. (Demandé précédemment).

– Nous organiserons des permanences d’adjoints chargés des secteurs à responsabilité accompagnés des chefs de service concernés. Nous constituerons des commissions élargies au public intéressé dans les domaines : Finances – Urbanisme – Travaux et Appels d’offre – Fiscalité (Commission communale des Impôts Directs) – Liste électorale – Patrimoine – Associations et Culture – CCAS – Vie Scolaire – Petite Enfance.

– Nous allons définir des priorités dans les investissements structurants en fonction des moyens financiers de la commune et différer les moins importants et moins réalisables à court terme.
– Il y a lieu de revoir les conventions et contrats en cours afin de retrouver plus de liberté dans nos décisions.

– Nous envisageons un rapprochement avec les autres communes de notre secteur d’agglomération
afin d’établir un projet de Gouvernance (Gestion commune) par le biais d’un pacte intercommunal passé avec nos collectivités voisines (Ballaison – Loisin – Veigy – Chens – Messery – Massongy – Douvaine).

– Nous demanderons la modification du PLUI afin d’inscrire nos orientations d’aménagement nécessaires à la réalisation de nos projets structurants (résidence seniors + résidence hôtelière + logements destinés aux jeunes actifs). Nous réfléchissons également à envisager si possible l’extension de nos établissements scolaires ou la création d’une nouvelle entité éducative.

– Dès notre arrivée aux affaires, nous allons demander de réaliser un audit des finances communales pour une visibilité claire de la situation de notre collectivité en fin du présent mandat. Par ailleurs, nous mènerons une action de recensement des frontaliers suisses bénéficiant de nos structures publiques, sans aucune implication financière.

Eco-Participation

La commune de Douvaine doit répondre à ses enfants sur l’urgence climatique et la diminution de l’empreinte carbone. Nous devons faire face aux changements de notre société en respectant la liberté et le respect de tous et proposons 4 axes de recherche qui sont à développer:

Energie et changement climatique :

Nous devons continuer l’achat des équipements publics moins énergivores aux services techniques et poursuivre les économies d’énergie sur les bâtiments municipaux (renforcer l’isolation et changer les menuiseries défaillantes).
La proximité de tous ces bâtiments peut nous permettre d’envisager une production d’eau chaude collective pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage par un réseau qui a terme pourra s’étendre aux privés désirant se raccorder. La future piscine grande consommatrice d’énergie pour le chauffage des bassins, y trouvera tout son intérêt. Utilisons les toitures appropriées des bâtiments municipaux pour installer des panneaux solaires photovoltaïques afin d’alimenter en autoconsommation, les éclairages publics à leds, et les bâtiments.
L’investissement de cette chaufferie collective aura une énergie propre que ce soit par :

  • le gaz : idem à l’usine de méthanisation en fonctionnement à Veigy,
  • le bois : chaudière de bois déchiquetés en fonctionnement salle communale de Chens ou bûches ou pellets (granulés de bois).

Nous étudions également les systèmes cogénérations utilisant le biogaz permettant de fabriquer de l’électricité et de l’eau chaude.
Nous inciterons, en partenariat avec l’ADEME (agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie), les propriétaires à isoler leur habitat en réalisant un support d’amélioration avec photos-analyse et thermographie infrarouge et calculant le retour sur investissement de leurs travaux (sous conseils de l’ADEME crédits d’impôts, subventions et aides financières des collectivités territoriales, régionales, etc…) (voir note Urbanisme).

Urbanisme et transport :

Le centre-ville doit appartenir aux piétons et cyclistes, grâce à la mise en place de contournements ou circuits de dérivation. Nous souhaitons, en partenariat avec les vélos-clubs, organiser des balades cyclistes à Genève et bord du lac afin de se rendre compte du gain de temps en vélo en comparaison de la voiture (0 émissions de CO2) et plébisciter l’agglo et le département pour une bande ou piste cyclable sur la RD 1005.
Une étude de faisabilité afin de développer sur notre commune un transport en commun bus + parkings pour rejoindre les gares de BONS et MACHILLY relais du Léman express (dossier région, département et agglo)
Etudions également la traversée de Douvaine par l’axe principal RD 1005. Les solutions ne sont pas les contournements sauvages (pas de sécurité, dangereux pour les enfants et personnes âgées, augmentation de la pollution sonore et CO2), mais la tranchée couverte du centre de Douvaine ne pourrait-elle pas être le grand projet de notre commune pour ces prochaines années ?

Santé et environnement :

Cela passera par un centre-ville vivant, avec un magasin de proximité privilégiant les produits locaux et les circuits courts. Ne plus soutenir de commerce alimentaire industriel.
Pour cela développer des partenariats avec une agriculture viable et raisonnée alimentant ce magasin de proximité. Utiliser toutes les surfaces communales pour planter des légumes d’ornement en mixte avec les fleurs et inciter toutes les résidences privées collectives à faire de même.
Nous devons poursuivre l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires dangereux pour la santé, utiliser des produits respectueux de l’environnement et couper les gazons et bordures de route à fréquences raisonnées.
Nous informerons les douvainois sur la qualité de l’air et l’eau du réseau. Nous proposons la mise en place d’un prix récompensant l’action écologique la plus originale (site internet et facebook) à dépenser dans un magasin ou restaurant de Douvaine.
Tout comme un concours de maisons fleuris et du plus beau jardin de légumes, il serait utile de concourir pour un label, tel, l’Ecolabel européen (seul officiel) décerné pour les initiatives écologiques, mais encore le label « village étoilé » décerné pour les économies d’énergie réalisées par la commune.
La plus grande pollution en ville, ce sont les mégots de cigarettes au sol, un effort sera fait par l’installation de corbeilles de propreté et cendriers à cet effet, avec informations dans un premier temps et amende par la suite. Ainsi que des canisettes idéalement disposées sur la commune.                                                                                                                    La mise, de dépôts de terre, sauvage ou contrôlée sera vérifiée par la future municipalité.

Biodiversité et Ressources :

Nous devons gérer correctement les déchets, du ramassage au traitement, inciter la population et les administrations (écoles …) à faire son compostage (à l’initiative de l’agglo) et utiliser l’ancien site de la déchetterie pour faire un centre de compostage.
L’eau dans les bouteilles en plastique une hérésie, pour cela gérer correctement la distribution de notre eau de ville, informer la population de sa qualité, sa distribution et son traitement.
Nous devons développer les jardins communaux, avec possibilité de colocation de ces jardins à plusieurs familles, sous forme d’une coopérative par exemple : 3 heures de travail par mois pour être coopérateur et y acheter ses produits, soit AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne ou de proximité) ou magasin bio ou marché du Dimanche: produits en vrac.
Aider à développer les ruches dans Douvaine et avoir un employé communal apiculteur, création d’un miel associé à un label miel de Douvaine.
Attention à favoriser des endroits pour les abeilles sauvages pour améliorer la pollinisation multiple.
Installer des nichoirs pour l’implantation de chauves-souris protégées depuis 1976 qui sont un insecticide naturel très utile et ainsi lutter contre la prolifération du moustique tigre.
Organiser des campagnes d’arrachage de l’Ambroisie contact : Agence régionale de la santé (ARS) Auvergne Rhône-Alpes. Site internet : www.ambroisie.info.
Organisation d’une journée de nettoyage avec les élèves de la commune (dates différentes selon le niveau scolaire pour une formation appropriée).

Urbanisme

Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) deviendra dès le printemps prochain le document déterminant l’urbanisation de notre Commune.
Ce plan assure la continuité urbanistique telle que celle connue aujourd’hui tout en respectant les directives nationales consistant à construire dans le volume du bâti existant afin de préserver les espaces agricoles périphériques.
Assortie d’un gel de grandes zones à bâtir pendant 5 ans, nous pourrons alors envisager leur devenir sans subir la pression des promoteurs.
L’Urbanisme est un enjeu de la politique de la ville puisqu’il conditionne notre vision du vivre ensemble, de l’esthétique de nos bâtiments existants et à venir, et à terme le patrimoine que nous laisserons à nos enfants et petits-enfants.
Avec la liste DOUVAINE@VENIR: voici les 4 axes de notre future politique.

  • les entrées de ville,
  • la gestion du foncier et les opérations de promotion,
  • remise en ordre énergétique des bâtiments communaux et privés,
  • la circulation.

1) Les entrées de ville.

Nos entrées de ville sont dominées par 5 ronds-points et seront traitées à l’image de nos voisins Sciézois et Végiciens.
En relation avec la mise en place à terme du BHNS, l’implantation d’un parking P+R se devra d’être assurée;
Sous la réserve des avis favorables des autorités départementales, les îlots terre-plein depuis Thonon et Genève seront traités. Ils présenteront, un double intérêt.
– un apport esthétique indéniable – leur masse induite retraitée, débouchera sur un ralentissement intrinsèque de la vitesse des véhicules, PL, VL et motos compris, permettant naturellement un bénéfice en matière de sécurité routière.
Ces traitements auront un caractère provisoire jusqu’à la mise en oeuvre du BHNS. L’axe Genève Thonon mérite une attention particulière, s’agissant notamment de la mise en place de trottoirs, doublé d’une refonte du tapis bitumineux phonique lors de la réalisation des îlots précités. Depuis Annemasse, une arborisation plus conséquente du domaine public.
Une signalétique lumineuse appropriée des passages piétons, redoublée de la mise en place de miroir aux carrefours dangereux seront mises en oeuvre.
L’objectif d’une arborisation est

  • D’améliorer la qualité de l’air,
  • De réduire la chaleur ambiante,
  • D’absorber les émanations de CO2.

Toutefois, en Commission des Finances, une estimation chiffrée doit être présentée.

2) Gestion du foncier et des opérations de promotion.

Chacune des transactions soumises à la Déclaration d’intention d’aliéner (DIA) sera examinée en commission, et, si l’intérêt collectif l’emporte, nous procéderons à la préemption, sous réserve de l’accord de l’administration des domaines et en utilisant les services de l’établissement public foncier (EPF 74), avec lequel rendez-vous sera pris dès la mise en place du premier conseil municipal et ce afin de préserver l’éventualité d’acquisition préventive des futurs emplacements réservés pour de futurs équipements publics pour les moyen et long termes.
L’intérêt collectif se mesure aussi à l’aune des objectifs de la commune en matière de logements sociaux pour lesquels Douvaine est en déficit. La gestion de l’urbanisme est désormais dévolue à l’intercommunalité sur le plan technique, les négociations avec les promoteurs seront de mise (taille et surfaces des logements, commerces en pieds d’immeubles, immeubles industriels ou de bureaux, aspect extérieur des bâtis à créer).
Une commission en sera la garante, et une révision du règlement d’urbanisme sera entamée.
Il convient de cesser au comblement de « dents creuses » et de préserver les espaces verts, maximiser les places de parkings en sous-sol Pour le centre de la commune, une charte des enseignes commerciales (signalétique en “drapeau” sur les façades), une palette de couleur de façades examinée et débattue avec l’Architecte des Bâtiments de France, seront mises en oeuvre.
Le règlement de publicité communal existant sera rigoureusement appliqué, en vue du retrait définitif de panneaux publicitaires sur tout le territoire communal, marqueurs d’une pollution visuelle et sera décidé dès les premières réunions de conseil municipal.

3) Remise en ordre des bâtiments d’un point de vue énergétique

La première étape du mandat permettra un état des lieux précis du foncier et du bâti, propriétés de la Commune et un audit des bâtiments en matière énergétique effectué.
Ceux d’entre eux, énergivores, seront réhabilités, isolés et ravalés.
S’agissant des propriétés privées, nous pourrons procéder à des incitations financières afin de permettre à nos administrés de rendre notre commune vertueuse en termes de consommation d’énergie.
Les travaux de la “maison Mercier” dans les conditions testamentaires définies seront respectés et réalisés.

4) Circulation

Force est de constater que la circulation dans notre ville devient de plus en plus problématique, et le mot est faible. Ce trafic essentiellement pendulaire doublé d’une forte activité de transit Poids Lourds fait de notre commune un lieu de passage, qui ne profite pas à nos commerces, mais qui ne nous laissent que les nuisances sonores, polluantes et ne préserve pas de la sécurité.
Dès lors, il faudra imaginer des solutions alternatives à la circulation dans notre commune en préservant la Sécurité et les Pollutions tout en s’attachant à les réaliser en transparence.
Le maillage imaginé par la précédente municipalité sera abandonné compte tenu des désagréments qu’il génère:

  • Pollution des habitations nouvelles,
  • Prise de terres agricoles
  • Détournement d’une circulation résiduelle sur les hameaux
  • Bénéfice coût / rendement pas convaincant.

Le contournement Nord (lac) doit être étudié, celui côté Sud (coteau de Ballaison) apparait impossible compte tenu du bâti existant, de la flore, les terres cultivées, les vignes etc… qu’il convient de protéger.

  • Interdire la circulation des PL et leur renvoi vers les hameaux.
  • Créer des parkings publics supplémentaires.
  • Rendre la place de la Mairie piétonnière afin d’améliorer la SECURITE et la CONVIVIALITE.

ORGANISATION

Chers électeurs douvainois, vous allez nous confier une mission pour construire, avec nous, l’avenir de notre commune à moyen et long terme, avec des prévisions d’évolution démographique de 2 % par an, à l’horizon 2030 la population de DOUVAINE devrait atteindre plus de 7500 habitants.
Notre priorité est de mettre en place une organisation afin de prévoir cette évolution en matière de petite enfance, de vies scolaires et périscolaires et celle de nos aînés.
Notre politique est également de favoriser le rapprochement avec LOISIN pour mettre en commun nos besoins, nos moyens afin de peser encore plus dans les décisions prises en agglomération et de récupérer le chef lieu de canton dans le respect de la loi NOTRE.
Notre ambition est de mettre en place une stratégie d’aménagement du territoire communal, qui n’a jamais été adoptée jusqu’alors ceci pour promouvoir les échanges transfrontaliers, le développement économique, dans une urbanisation harmonieuse.
Nous optimiserons les services municipaux, l’accueil du public en mairie avec l’accroissement de la productivité des services, le renforcement de la police municipale conjugué avec la mise en place, de la vidéo protection pour la sécurité des voies publiques et des quartiers, et ce, tendre à la diminution des incivilités constatées dans notre commune.
Nous allons effectuer un audit de la comptabilité financière de la commune afin de connaître exactement la capacité nécessaire à la réalisation des projets, nous favoriserons les initiatives visant à l’amélioration des logements et habitations en terme écologie.
Nous sommes à l’écoute de vos propositions et de votre participation à la réalisation de ce vaste programme.